LES ÉDITIONS TERRA COTTA & DTNHT

Collection Théâtre

 

             

 

                 PALABRES D'ARBRES

              Fables de Didier Lamèthe


               2019 - ISBN 978 -2-9541022-6-9, 267 pages, 26,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Ce tour du monde en quarante fables surprend à bien des égards, révèle des pratiques culturelles, tout en rappelant des événements et en accaparant des surprises récréatives. En effet, des arbres disparates, parfois canailles, moqueurs ou crève-cœurs, rencontrent moult objets. Des plus banaux (brosse, essuie-glace, landau,  plongeoir…) aux plus étranges (agenda des contretemps, cuiller-pirogue, pierre-qui-chante, vélo-lumière…), dans des lieux historiques, religieux, exotiques, inconnus ou hypothétiques. Manifestement, la conjonction des tête-à-tête, des revirements et des aspirations et des parages inspire l’auteur, mieux que personne. Le face à face ou le nez à nez s’achève souvent en côte à côte.
    Avec exaltation, un dialogue s’instaure entre l’arbre et l’objet, campe parfois un fier combat, attrait le bienfait du bonheur et conquiert souvent une sérénité. À chaque fois, le dialogue, humanisé en profondeur, sert à évoquer une condition existentielle ou à mettre en avant des humains sortis de l’arrière-plan, avec leurs illusions, tracas, failles et espérances. 
      Chaque fable invite à prendre du recul face à nous-mêmes, à modifier nos comportements et à atténuer, voire gommer, nos divergences. De la sorte, chaque historiette inaccoutumée est un régal optimiste, un divertissement en liesse, un bienfait récréatif et s’achève apaisée par une morale instinctive. De surcroît, ces fables facilitent, après coup, une observation active des arbres, l’élargissement de leurs intellects et la célébration de leurs atours et alentours.


     Auteur de théâtre ayant publié neuf pièces et grand voyageur, Didier Lamèthe écrit des fables sur commandes de villes sur un thème défini. Arbres : en juin 2017, dans un parc de Nouvelle Aquitaine, des fables ont été lues à des auditeurs dans des chaises longues. Pinceaux : en juillet- août 2018, durant le Festival International de l’Aquarelle de Saint-Yrieix-La-Perche, l’auteur a lu, à plusieurs reprises sur une terrasse, des fables. 
Papier : en juin 2019, des fables ont été mises en espace par un comédien dans un parc de Nouvelle Aquitaine pour des spectateurs dans des chaises longues.

 

 

 

 DES PETITS MONDES EN LEUR DEBUT 

              Huit pièces de Didier Lamèthe

 

                  2006 - ISBN 978 -2-9541022-3-8, 428 pages, 39€   

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

    Une palette de paysages intérieurs, un humour tenace, une démarche historique, un agencement d’échos et l’envoûtement par la musique ont inspiré Des petits mondes en leur début. Les huit pièces, présentées dans ce recueil, invitent à des plongées en Europe (Belgique, France, Italie, Pays-Bas, Suisse) ou dans des contrées plus lointaine (Chine, Mali), s’interrogent sur la condition humaine et militent pour un besoin de se confier. La plupart des personnages conquiert une sérénité raisonnée. De telles approches facilitent la mise en valeur des rôles de femmes tenaces prenant leur destin en main et se défendant avec obstination.

 

  

 

   Le métier de juriste international a permis à l’auteur, Didier LAMETHE, d’aller à la rencontre de diverses cultures, de vivre de nombreuses négociations, de mettre en place des structures complexes et de côtoyer le chant des langues. Régisseur pendant ses études de l’Anglo-Irish Theater of Paris, l’auteur a déjà écrit plus d’une vingtaine de pièces. Certaines ont fait l’objet de lectures publiques en France ou à l’étranger. Trois de ses textes ont été mis en espace par des comédiens professionnels en 2010, 2011 et 2012 sur le thème  Histoires d’immeubles ou Jardins publics dans le cadre de manifestations organisées par la Ville de Paris. 

   En 2015, il a été nominé avec un autre auteur pour le  Coup de cœur, au Printemps des auteurs dramatiques de Clermont-Ferrand. L’avant-propos explicite une rencontre entre Mstislav Rostropovich et l’auteur-voyageur.